Des massifs à très longue floraison en terre de bruyère et en plein soleil: un défis de taille.

Aujourd’hui je travaille sur un projet particulier. Il ne s’agit pas de dessiner un jardin mais de recomposer des grande massifs qui bordent une belle pelouse ouvrant sur les vignes du Vully. La conception actuelle déçoit un peu les propriétaires. Voyant leur amour de la couleur le précédent paysagiste a installé des azalées et …c’est tout. Les azalées c’est magnifique… mais cela ne fleurit pas très longtemps et il y a beaucoup d’entretient car le sol au pied est découvert.

Je propose de densifier les plantations en étalant les floraisons au maximum et en utilisant des plantes couvre-sol pour simplifier l’entretien. La tâche n’est pas si simple. Qu’allons-nous trouver pour ce lieu en plein soleil et qui soit compatible avec la terre de bruyère?

Avant/Après : Plus de densité et de diversité

De la couleur toute l’année

  • En premier plans des massif je choisis des Erigerons karvinskianus (Vergerette de Karvinski). Ces plantes très faciles à vivre ont une seule exigence : un sol bien drainé. En retour elle offre une floraison record : un tapis de fleurs de mai à octobre.
  • Quelques séduisantes Gaura blanches et roses viennent apporter de la légèreté et de la couleur très longue durée. Ici il est particulièrement important de choisir son cultivar (je vous écrirai bientôt un billet les différentes Gaura que j’ai testées).
  • Pour un petit coup de peps en automne je rajoute un magnifique aster. Encore une fois il ne s’agit pas de prendre le premier aster venu. Certains seraient bien trop hauts, d’autres sont magnifiques mais se couvrent de blanc (oïdium).
Un automne vibrant de couleur : violet de l’aster, cuivre de l’amélanchier et toujours la douceur des petites vergerettes de Karvinski.
  • Différentes bruyères vont apporter de la couleur de décembre à mai et vont aussi jouer la fonction de couvre sol.
  • Il ne faut surtout pas oublier de mettre une multitude de petits bulbes rustiques ou botaniques comme le crocus, des muscaris et des petits narcisses en mélange. C’est tellement agréable d’avoir un jardin bien fleuri dès février.

De la hauteur et des surprises 

Pour donner un peu de hauteur je choisit un petit arbre pour chaque massif. Cela permettra de créer une répétition agréable à l’œil. Par contre je choisi des espèces différentes afin d’étager au maximum les floraisons.

Avant /Après : Un jardin beau toute l’année
  • Le Magnolia grandiflora (Magnolia à grandes fleurs) Little Gem, est un nain dans le monde des géants grandiflora. Il se taille bien et a le bon goût de fleurir dès sont plus jeune âge.
  • Les Cornus Kousa sont aussi des arbres avec une superbe floraison et qui sont bien adaptés à la terre de bruyère. Je conseille ici en particulier China Girl et Satomi.
  • Pour de la couleur en hiver je choisi un Hamamelis. Je vous ai déjà présenté ces arbustes ici.

Un peu de gourmandise 

  • Comme on parle de terre de bruyère autant en profiter pour planter des myrtillers. Le Myrtillier Hortblue Petite est une petite merveille : il est auto-fertile, fructifie deux fois par an et il se pare d’une belle couleur en automne.
  • J’ajoute aussi deux Amelanchiers Lamarckii. L’amélanchier est un arbuste que j’adore car il est beau toute l’année ou presque et il offre des petits fruits noirs délicieux .

Conclusion : Le plan a beaucoup plu. On se retrouve dans quelques semaines pour la plantation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code