Une potée fleurie neuf mois !

Les étales des pépinières regorgent de bruyères et de cyclamens. C’est le moment de rajouter de la couleur autour de la maison pour égayer les journées plus grises. Je vous propose une jolie façon d’associer ces floraisons du moment  afin d’obtenir une potée fleurie pendant de très longs mois (Octobre à Juin).

Les cylcamens et les bruyères nous apportent de la couleur tout de suite.

On ajoute des floraisons qui viennent juste d’arriver et qui dureront tout l’hiver : les roses de Noël (Helleborus niger).

Puis on prévoit déjà la fin de l’hiver avec les aconits d’hiver ou helléborines (Eranthhis Cilicica) et des perce-neige (Galanthus elwesii) : le duo gagnant et très facile. La surprise viendra des iris réticulés (Iris reticulata) qui ajouterons une jolie touche de bleu dès février.

Enfin on se réjouit déjà de l’arrivée du printemps avec des jacinthes blanches et des narcisses au parfum suave. On prolonge le plaisir avec les tulipes tardives angéliques et les clochettes blanches des nivéolles d’été.

 

Astuce 1

Ne faites pas attendre les bulbes d’aconit d’hiver une fois achetés. Faites les tremper toute une nuit avant de les planter. Ces tout petits bulbes sont très sensibles à la déshydratation.

Astuce 2

Faites la différences entre les perces neige et les nivéolles d’été. La famille des perce-neige compte des Galanthus nivalis mais ce ne sont pas des nivéoles d’été Leucojum aestivum. Les noms latin se ressemblent, les fleurs aussi : attention à choisir le bon paquet de bulbes. La floraison des nivéoles est bien plus tardive.

Le petit plus

Vous pouvez planter exactement la même mélange en pleine terre, il reviendra fidèlement l’année d’après et sera toujours plus fleuri. Les bulbes présentés ici sont très rustiques et facile à naturaliser. Les tulipes angéliques reviennent bien d’une année sur l’autre même si il ne s’agit pas de tulipes botaniques. Un jardin beau toute l’année… pour des années.