Hamamelis ou noisetiers de sorcière : des fleurs en plein hiver

Beau toute l’année :

Vous connaissez mon amour pour les arbustes qui apportent quelque chose au jardin à plusieurs moments de l’année. C’est bien le cas avec l’hamamélis, un arbuste qui présente de nombreux atouts :

  • une merveilleuse floraison au cœur de l’hiver (de janvier à mars) et très longue (2 à 3 mois)
  • de somptueuse couleurs en automne
  • un port évasé peu courant et très élégant
  • une croissance lente ce qui en fait un très bon arbuste même pour les petits jardins.

Lequel choisir ? Le conseil du paysagiste :

Choisissez avec soin votre hamamelis en fonction de l’endroit où vous souhaitez le planter. Je dis souvent que toutes les variétés ne se valent pas. Ceci est particulièrement vrai pour les floraisons d’hiver. Voyons ensemble les différents cas de figure.

Si vous plantez votre hamamelis un peu loin de vos fenêtres je vous conseille de privilégier une floraison jaune comme ‘Arnold Promise’. Si vous souhaitez un hamamelis à floraison orange ou rouge, vous pouvez le choisir à fleurs crispées (recroquevillées) ce qui intensifie la couleur. 

Si vous pensez le placer près de votre passage, ‘Pallida’ qui est parfumé est un excellent choix.

Si vous avez un grand jardin dans lequel vous avez la chance de vous promenez toute l’année, n’hésitez pas à créer un somptueux massif d’hiver en associant différentes couleurs d’hamamélis. Vous pouvez associer plusieurs couleurs : le jaune classique au rouge de ‘Diane’ ou à l’orange cuivré de ‘Jelena’.

Où le planter?

C’est un arbuste très rustique qui résiste jusqu’à – 17°C en sol bien drainé.
On le dit préférer les sols légèrement acides mais ce n’est visiblement pas une obligation absolue car les miens sont plantés en sol un peu calcaire (depuis 5 ans) et poussent très bien. Dans ce cas il faut soigner la plantation en apportant beaucoup de terre de bruyère et du composte (pour maintenir l’humidité).

Les hamamelis ont besoin de lumière au printemps pour fleurir. Vous pouvez donc les planter soit au soleil soit à la  mis-ombre d’arbres caduques. Encore une fois cela dépend aussi d’où vous habitez. Je vie en Suisse et j’ai fait le choix d’en placer un plein soleil (car juste devant mes fenêtres). Je veille juste à l’arroser un peu en été. L’autre qui est à mis-ombre se débrouille seul.

Convaincu par ce bel arbuste ? Il est encore temps d’aller le choisir en pleine floraison et de l’intégrer à votre jardin.