Un Jardin en Bretagne : douceur et opulence

C’est le mois de novembre. Il fait bon rêver aux beautés des saisons à venir. Et puis avec cette pandémie il est bien agréable de se projeter de façon positive. Quoi de plus agréable que de planifier ses aménagements de jardin ?
Je vous présente ici un jardin créé à Saint-Malo, en Bretagne dans une région du nord de la France. Ici le climat est doux, il ne gèle quasiment jamais.

Il s’agit du vieux jardin d’une maisonnette en pierre. Créé il a plus de cinquante ans cet espace vert ne contient plus que quelques vieux rosiers, des semis spontanés de soucis, des glaïeuls et des dahlias. La façade est complètement nue.

La mission est simple : de la couleur le plus longtemps possible et avec un minimum d’entretien.  J’utilise donc principalement des vivaces, des graminées, des plantes à bulbes et des arbustes en ayant soin d’étaler au maximum les floraison qui vont maintenant de février à décembre.

L’espace est tout petit : il n’y a que 2,8 mètres entre la façade et la rue. Et j’ai seulement « droit »  à la plate bande qui se trouve contre la façade, celle qui est côté rue est maintenue avec son joyeux fouillis souvenir des anciens propriétaires. Je donne donc une impression d’opulence avec des grimpantes : rosier grimpant New Dawn et Clématite d’Armand (Clematis Armandii). 

La clef du succès : une bonne préparation du sol.

Le propriétaire qui s’occupe de faire les plantations n’a pas ménagé ses efforts. Sur mes conseils il apporte une grande quantité de composte et de terreau pour enrichir le sol car à 60 cm de la surface c’est déjà le sable. 

Le résultat est vraiment magnifique. Le rosier a couvert la façade en 3 ans. La clématite d’Armand enchante la fin de l’hiver. Les graminées donnent un petit goût de paradis en été.

J’espère pouvoir vous détailler plus tard la création du jardin. Pour l’instant je suis heureuse de partager quelques photos avec vous. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions sur ce jardin.

Un jardin beau même en hiver !

Pour ceux qui comme moi ont la chance d’avoir de grandes baies vitrées qui s’ouvrent sur le jardin, il est agréable que celui-ci soit toujours beau. Le mois de décembre n’est pas le plus facile à colorer au jardin. Il n’y a pas encore les belles floraisons de fin-janvier et février dont je vous reparlerai dans un autre article.

Pourtant regarder comme c’est beau sous la neige !

Les astuces sont simples :

  1. Ne coupez pas vos graminées au ras du sol avant l’hiver. On pourrait croire que cela va faire propre … ça fait simplement triste. En les gardant vous ajouter une touche de jaune doux au jardin. Au printemps vous les peignerez avec la main pour ôter les pailles sèches.
  2. N’hésitez pas à ponctuer votre haie d’arbustes persistants par quelques arbres qui gardent leurs feuilles sèches et qui amènent aussi un peu de douceur au jardin.
  3. Plantez quelques arbres à fruits décoratifs comme ici les pommiers d’ornement aussi appelés pommetiers.
  4. N’hésitez pas à avoir quelques parties très structurées au jardin : topiaires, haies basse taillées (comme ici).
  5. Pensez aussi aux arbustes donc le tronc et les branches sont colorés comme ce joli érable du japon aux teintes jaunes dorées en hiver.

N’hésitez pas à partager vos expériences ou à poser de questions sur l’hiver au jardin.

Mon jardin

J’habite en Suisse dans l’état de Fribourg et dans la jolie région du Vully.

Climat : près d’un lac. Mon jardin bénéficie d’un climat tempéré car je vie en Suisse et dans la région des lacs (le Seeland) zone de résistance au froid 6, adoucie par la présence du lac Morat tout près. du coup il gèle rarement au dessous de -10°C.

Expostion : tout de bon. Ici j’ai beaucoup de chance, la parcelle est orientée sud-ouest avec un excellent ensoleillement. Le parking qui entoure mon jardin a ça de bon : pas de grands batiments à côté pour faire de l’ombre.

Situation et sol : une oasis sur un parking. Mon jardin est un jardin créé à partir de rien : au début il s’agissait d’une marre asséchée donnant sur un parking. C’est un jardin sans sol ou presque : seulement 50 cm de terre de remblais au-dessus d’une dalle de béton car sous le jardin se trouve un port sous-terrain. En plus de cela la terre est très argileuse et très pauvre : un bloc de béton en été et un marécage en hiver. Nous avons placé plusieurs drains fait venir plus de 4000L de composte. Il s’agit donc d’un endroit assez ingrat qui est devenu notre petite oasis ! J’espère que cela vous donnera des idées et du courage si vous souhaitez mettre en valeur un endroit un peu atypique.

Philosophie : toute l’année au jardin. Des portes fenêtres permettent de le voir à tout moment depuis la maison. Il se doit donc d’être intéressant aussi bien en hiver qu’en été.

C’est un jardin conçu pour le plaisir des 5 sens

  • Vue avec des fleurs quasiment toute l’année, des plantes mellifères qui attirent tout un ballet de papillons et des arbres colorés même en hiver.
  • Gout avec des petits fruits, des herbes aromatiques et un petit potager,
  • Odorat avec un intérêt tout particulier pour les senteurs des fleurs mais aussi des feuilles.
  • Toucher avec des plantes duveteuses et d’autre toutes douces que les enfants notamment apprécient beaucoup.
  • Ouïe avec des arbres garde-manger pour les oiseaux.

Il est aussi conçu pour ménager notre intimité tout en réservant de belle ouverture sur le Mont-Vully qui est juste à côté.

Je vous ouvre les portes de notre petit paradis.



Le déclancheur

Voici un moment que je note des idées pour ce blog, des choses que je voudrais partager ou faire découvrir (je vous explique ici ce qui me motive à ajouter « encore » un blog jardin sur le net : Pourquoi ce blog). Mais le temps manque car j’ai une vie bien remplie. Il fallait un fait déclencheur…

Or là arrive la nouvelle saison Seed of Love une superbe initiative d’Isabelle Olikier (auteure du blog A little bit of paradise) que je suis depuis des années. Il s’agit d’une sorte d’échange de graines dont je vous laisse découvrir le détail du fonctionnement directement sur le site d’Isabelle (Seeds of love).

C’est la dixième année de cette belle aventure. Incroyable non? Pour y participer il faut présenter au moins trois sortes de graines sur son compte facebook ou sur son blog. Or je n’ai pas de compte facebook (et oui ils existe des gens bien étranges dans les jardins). Du coup me voici « obligée » de finaliser un peu les articles que j’avais écrits et de lancer mon blog.

Pourquoi ce blog ?

J’aime beaucoup lire les blogs de jardinage. J’en suis certains quotidiennement. Mais pourquoi me lancer dans un blog de plus sur le jardin ? Tout simplement pour offrir ce qu’on m’offre. Quand je vais sur un blog jardin j’y vais pour passer un bon moment, pour rêver sur de jolie photos, pour trouver des inspirations et pour partager ce qui se passe dans les jardins de la « vraie vie ».

Voici mon cahier de bord du jardin ou mon journal de jardinage. Vous y trouverez :

  • des partages sur les jardins que je crée
  • mes petits bonheurs quotidiens au jardin
  • des idées de jardinage avec les enfants
  • des propositions de visites de jardins
  • des trucs et astuces que je teste chez moi

N’hésitez pas à faire par de vos propres experiences ou à poser des questions : le blog est là pour ça !