Il est encore temps de planter des rosiers à racines nues.

En novembre vraiment ?

Il y a quelques années de ça j’étais dubitative : planter des rosiers en novembre dans la boue ? Ils vont geler non ? Une quarantaine de rosiers plus tard, je vous assures qu’ils ont tous repris alors que certains ont été plantés très tard … toute fin novembre avec une lampe frontale sur la tête.

Un choix immense

Qui dit rosier à racines nues dit rosiers facilement transportables : c’est l’occasion de commander enfin le rosier  dont on rêve depuis longtemps et qu’on n’a pas trouvée près de chez nous.  

Trés résistants. 

Au début je n’osais pas me lancer : faire venir des rosiers d’Angleterre et des Pays-Bas ? N’est pas risqué? Il y a la douane (je vis en Suisse), cela prend du temps. En fait les rosiers survivent étonnamment bien. Mes rosiers ont parfois mis jusqu’à deux voir trois semaines pour arriver et ils ont très bien repris.

La plantation. C’est très simple. N’ayez pas peur de vous lancer. Personnellement je fais cela de la façon suivante.

  • Stockez les rosiers au frais à la cave/garage dans leur emballage d’origine. Une heure avant la plantation les mettre à tremper dans un seau d’eau.  Si possible praliner (cf. astuce 2).
  •  Préparez un grand trou (40 x40 cm minimum) – jeter une poignée de corne broyée au fond.
  • Retaillez les racines afin que leurs extrémités soient parfaitement saines – soupoudrer les racines de mycorhizes (champignons qui aident au développement des racines ).
  • Placez votre rosier dans le trou (cf. astuces 3).
  • Rebouchez le trou avec de la terre de jardin additionnée de composte (au début j’avais peur d’utiliser la terre de mon jardin qui est très lourde mais les rosiers l’ont très bien toléré). Tasser avec le pied et arroser pour permettre un bon contact de la terre avec les racines.

Astuce 1 : commande pour la Suisse

Si vous ne voulez pas payer des frais de douane supplémentaire il faut que la valeur totale de votre colis (rosiers plus frais de port soit inférieur à 62 CHF). Noter bien que le but n’est pas ici d’économiser avec un prix inférieur à ceux pratiqués en Suisse mais bien de trouver la variété rare dont je rêve depuis longtemps.

Astuce 2 : qu’est ce que le pralin? 

Il s’agit d’un simple mélange de terre de jardin fine et d’eau (avec une consistance de pâte à crêpe). Le rosier doit être plongé dedans jusqu’à la base des branches. Cela permet une bonne réhydratation et une meilleure cicatrisation.

Astuce 3 : collet 5 cm sous la surface

Placez le rosier dans le trou de façon à que le collet (partie renflée de la plante qui correspond au point de greffe) soit juste au niveau du sol ou 5 cm dessous. Les deux écoles s’opposent. Mais ne vous inquiétez pas les deux modes de plantations fonctionnent.  Personnellement je conseille néanmoins la seconde option car cela protège mieux le rosier du gel et permet d’éviter que le porte greffe ne prenne le dessus sur le rosier greffé.

Pour aller plus loin sur les techniques de plantations des rosiers.

Pour rêver de rosiers magnifiques :  Les roses de Daniel, Les roses de David Austin, Les rosiers Lens.

Le Safran : c’est facile !

Les fameux stigmates rouges du safran

Je me suis lancée dans la culture du safran il y a 3 ans. C’est une culture très facile. Voici quelques bonnes raison de planter du safran cez soi.

  1. La plantation est simple. Elle se fait à la fin de l’été en août idéalement en septembre cela fonctionne aussi. La seule précaution à prendre en les plantant est de leur offrir un sol drainant. Or si vous me suivez, vous savez que …. le sol de mon jardin est détrempé en hiver. La solution est simple : j’ai fait la plantation dans un mélange de terre et de petits graviers. Pas de stress concernant la profondeur de plantation, j’ai fait des essais : une fois la taille du bulbe en profondeur, deux fois, trois fois : les résultats sont identiques.
  2. Il ne demande aucun entretien. Pour ma part je les ai plantés et c’est tout. Pas d’arrosage. Rien. Il faut seulement désherber.
  3. Ils reviennent chaque année : cela fait 3 ans que j’ai planté les miens et la récolte est chaque année plus importante. Dès la première année j’ai pu récolter quelques précieux filaments.
  4. Ils sont beaux : de très jolies fleurs violettes chinées qui ont le bon goût d’égailler notre jardin mi-fin octobre.
  5. Ils sont délicieux : pas les bulbes mais les stigmates …c’est à dire le safran.

Les fleurs de safran ressemblent à celles des crocus (même famille). Attention les crocus et colchiques sont toxiques. Mais il n’y pas vraiment de risque de se tromper : seuls les safrans ont ces beaux stigmates rouges.

Chez moi et mes astuces .

Aujourd’hui il fait beau, une accalmie après de grosses pluies. J’en profite pour récolter mon safran.

Astuce 1 : récoltez le plus tôt possible au moment de la floraison. N’hésitez pas à écarter un peu les pétales d’une fleur pas encore ouverte pour prélever les stigmates. Attention : ne confondez pas les étamines jaunes et courtes avec les stigmates rouges et longs. Prélevez seulement ces derniers.

Astuce 2 : ne coupez pas les fleurs qui sont si jolies. Coupez seulement les stigmates rouges et laissez les fleurs apporter de la couleur à votre jardin. Grâce à cette astuce vous pourrez respecter le point n°1 sans état d’âme.

Astuce 3 : faîtes sécher les stigmates au four. Pour ma part je les mets 35 minutes à 45°C. Ils sont secs quand ils sont devenus cassants. La première année je les avais laissé sécher à l’air libre : goût de rance et déception.

Astuce 4 : il ne faut pas consommer votre safran tout de suite mais il faut le laisser maturer. Je le mets dans un bocal hermétique et attends deux mois avant de le consommer. J’ai essayé de consommer les stigmates juste après séchage mais je les ai trouvés sans goût.

Je n’ai jamais essayé de faire un échantillonnage pour savoir à partir de quand le safran est bon. Peut-être qu’un mois suffit ? N’hésitez à me faire part de vos expériences.

Une petite recette toute simple pour en profiter :

J’espère que je vous ai convaincu que la culture du safran était à portée de tous. N’hésitez pas à me faire part de votre expérience ou à me demander des précisions si certains points restent obscurs.

Seeds of love 2021

Je vous ai déjà présenté cette jolie aventure qu’est Seeds of love. Voici les graines que je vous propose cette année:

1. Nigelle de Damas Miss Jekyll Blanche – Nigella damascena

Ces annuelles sont bien utiles pour apporter un côté champêtre au jardin. De plus elles bouchent les trous sans étouffer leurs compagne. Elles sont aussi merveilleuses en elles-mêmes:

  • Leur feuillage est vert tendre, aérien, très fin et tout doux (les enfants adore les caresser).
  • Leurs fleurs blanches sont délicates, un peu exotiques et vont avec tout.
  • Leurs siliques sont idéales pour un bouquet sec ou pour orner la table de noël une fois passé au spray argent ou doré (encore une idée de mini bricolage avec les enfants).
  • Enfin les nigelles sont faciles à vivre. Le semis se fait directement en place en mars. Ensuite…aucun entretien. J’ai semé les miennes il y a trois ans, depuis elles se ressèment toutes seules.
  • Annuelle
  • Couleur de fleur: blanche
  • Hauteur : 50 cm
  • Floraison: Juin – Aout
  • Exposition : soleil, mi-ombre
  • Type de sol : sec à frais.
  • Silhouette : infloraissance solitaire

Gaura blanches – GAURA lindheimeri

Les Gauras se retrouve dans tous les jardins que je dessine car elles sont très utiles et facile à vivre :

  • Elles offre des fleurs aériennes comme des petits papillons blancs qui donnent de la légèreté à n’importe quel massif.
  • Elles fleurissent très très longtemps du début de l’été aux premières gelées.
  • Elles sont sans entretien et résistent très bien à la sécheresse.
  • Vivace
  • Couleur de fleur: banche
  • Hauteur : 100 cm
  • Floraison : Juin – Octobre
  • Exposition : soleil mi-ombre
  • Type de sol : sec à frais
  • Silhouette : touffe buissonnante

Coquelourde pourpre- LYCHNIS coronaria.

J’adore ces coquelourdes:

  • Leur couleur pourre /fushia est intense mais pas criarde. Elle est idéale pour donner une touche d’animation dans un massif bleu, rose ou blanc.
  • Le feuillage blanc-duveteux argenté est très joli.
  • Les coquelourdes sont hyper rustiques et se ressèment toutes seules.
  • Bisannuelle
  • Couleur de fleur : pourpre
  • Hauteur : 75 cm
  • Floraison : Mai – Août
  • Exposition : soleil
  • Type de sol : sec
  • Silhouette : touffe dressée

Parfois les semis font peur aux débutants. En fait ils sont souvent très gratifiants. C’est toujours motivant de voir le cycle complet d’une plante et c’est aussi un moyen économique d’avoir beaucoup de plantes. N’hésitez pas à vous lancer : les fleurs proposées ici sont toutes très faciles à réussir.

Gagnants du tirage au sort : le 6, le 33 et le 46. Mille excuses aux autres: promis l’année prochaine je fais des stocks bien plus importants.